Innamoramento ou l'envolée amoureuse

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Innamoramento ou l'envolée amoureuse

Message par Plume le Ven 8 Déc - 8:49

On aperçoit Mylène recroquevillée. Assise sur une cage ayant la porte ouverte.

(Cage : définition : loge grillée pour enfermer les oiseaux et les animaux.
Sens abstrait : Ce qui enferme, emprisonne retient dans un état de servitude / Espace clos servant à enfermer, à limiter quelque chose.) (= recluse – enterrée-vivante)

Ce "petit animal" fragile sort enfin de sa cage, de son cloître intérieur, mais ne s’en éloigne guère. Quoi qu’il puisse arriver elle sait que sa cage est son meilleur refuge.
Une cage noire immergée dans l’eau mouvementée. Dans cette pochette le bleu prédomine. Rien ne dissocie le bleu du ciel et de la mer… l’horizon peut-être… Mylène pose en blanc couleur de pureté et de fragilité.

Selon le dictionnaire des symboles le bleu et le blanc, couleurs mariales, expriment le détachement des valeurs de ce monde et l’envoi de l’âme libérée vers Dieu.
A savoir que l’eau représente l’origine de vie, l’élément de la régénération corporelle et spirituelle, le symbole de la fertilité et celui de la grâce et de la vertu.
L’eau est source de vie et de mort, créatrice et destructrice.
Chez les mystiques, la mer symbolise le monde et le cœur humain en tant que siège des passions… (Ici l’eau est mouvementée)

Une femme vêtue de blanc, en somme sensible et vulnérable, n’ose toucher les eaux. Malgré l’aspect mouvementé de cette mer qui sait ce qui l’attend si elle pose le pied à terre.

"Innamoramento" est le titre de cet album.
Ce titre résume à merveille l’ensemble de l’album. Entre amour violent et mort où son âme échouera-t-elle ?
Une envolée rare qui peut entraîner l’être vers la naissance ou la renaissance ou même la mort.


L’Amour naissant :

Quoi de mieux pour ouvrir "Innamoramento" !
L’Amour naissant ode à l’amour…écrit de façon poétique et romantique. (Référence littéraire et cinématographique)

Quel monde n'a pas connu le souffle
Du néant
Ressenti l'émoi devant les " Puissances
Du dedans ", dis ?
Quelle maison n'a jamais pleuré
Un enfant
Quel ange n'est tombé devant la beauté
Du couchant ? , vois

Mylène se questionne et surtout questionne l’Autre.
Toi qui est "l’Amour Naissant" dis ne connais-tu pas ces questions que tout être humain se pose. Ne connais-tu pas le "Néant", cette obsession du vide ou de l’absence, ce passage entre être et ne pas être. Ressens-tu au plus profond de toi les puissances de l’âme et du cœur ?

Quel vertige s'empare de nos souffles
A présent
L'anathème est lourd, les serments brûlants
C'est troublant, dis ?
Quelle est celle qui ne s'est noyée
Dans ses larmes
L'océan a froid, ma vie comme la
Fille de Ryan

Quelle Irlande voudrait oublier
Ses légendes
Je ressens l'émoi devant ses " Puissances
Du dedans ", dis ?
Quel frisson de m'anéantir
Dans son ventre
L'océan a froid, ma vie comme la
Fille de Ryan

Qui n’a pas connu les ballades du désespoir ou les tempêtes violentes des sentiments ? Hein, ne vois-tu pas, que je comprends. Qui ne sait ce sentiment à la fois lourd et troublant du choc amoureux, du coup de foudre…
L »amour est enfin réciproque d’où l’emploi de nos. Mylène aime l’Autre et ressent les mêmes émotions.
Dans ces différents couplets Mylène pose des questions existentielles autant il me semble à elle qu’à l’Autre.
Ne connais-tu pas les ravages de l’amour, ces ravages qui font sangloter tant de femmes.
Mais à la fin des couplets : "L'océan a froid, ma vie comme la Fille de Ryan" ressemble à une chute. (Réf. au film de la Fille de Ryan de David Lean = Film préférée de Mylène)
Mylène explique à l’Autre que, malgré tous ces sentiments violents, sa vie est comme celle de la Fille de Ryan et qu’en elle elle a froid.





Tu es l'amour naissant
Gravé sur la pierre,
Stèle des amants
Vois comme c'est lourd, c'est lent
C'est un revolver, Père
Trop puissant

Le refrain exprime avec poésie ce choc déroutant et si violent de l’Amour naissant, le coup de foudre entre deux êtres en somme.
L’Autre, c’est-à-dire le Tu (placé en début de phrase donc mis en valeur) devient l’amant, l’amant naissant celui qui réveille en Mylène les premiers émois comme ceux de deux amants.
Les amants ont pour habitude de graver leurs initiales, notamment sur l’écorce d’un arbre, pour crier au monde entier qu’ils s’aiment.


L’Âme-Stram-Gram est une confession de Mylène.

(NRJ : Quelle émotion vous avez voulu faire passer à travers “l’Âme-Stram-Gram” qu’on vient d’écouter ?
M.F. : J’ai tenté d’évoquer la....l’idée de la confidence, du secret,....euh....la confession, euh, l’idée de l’Autre tout simplement, son double peut-être, en tout cas une oreille amie. ) Là il me semble que c’est un aveu…

En moi, en moi toi que j'aime,
Dis-moi, dis-moi quand ça n ' va pas,
Il n'y a que ça qui nous gouverne,
Dis-moi combien de fois ?

Les premiers mots sont en fait le refrain.
Mylène encore questionne le Toi
Mylène avoue dès les premiers mots qu’en elle (que dans son for intérieur = son âme) vis l’Autre mais cet autre (semblable à elle) est gouverné par "le çà n’ va pas" et toi qui vit en moi, toi qui sait ce que veut dire TOMBER combien de fois es-tu gouverné par le çà n’ va pas ?

Partager mon ennui le plus Abyssal,
Au premier venu qui trouvera ça banal
J’ouïs tout ce que tu confesses,
Et l'essaim scande l'ivresse
J’ouïs tous ceux que tu condamnes
T'éreintent, te font du charme :
C'est " l’âme-stram-gram "

Mylène exprime l’idée de l’abandon, l’ennui profond mais elle n’a rien contre l’idée de partager avec un être cet ennui, attendre quelqu’un qui trouvera normal que l’on s’occupe de son ennui abyssal et d’elle-même. C’est là où l’essaim réagit…
Définition de l’essaim au sens figuré : Grande quantité de choses abstraites ou concrètes. Essaim d'idées, de préoccupations, de pensées, de souvenirs…(Définition du Trésor de la Langue française le TLF)

Immisce et glisse l'abdomen
Dans l'orifice à moi
Des absents, un bourdon, une oreille amie,
Confidence sur divan, on se psychanalyse

J’ouïs tout ce que tu susurres,
Et l'essaim bat la mesure,
J’ouïs tes oedipes complexes,
Et l'essaim se manifeste :


C'est " l’âme-stram-gram "
L'âme-stram-gram
Pique et pique et colégram,
Bourre et bourre et ratatam,
L’âme-stram-gram ,
Pique dame,
L ' âme-stram-gram , pique-moi dans l'âme,
Bourrée bourrée de nœuds mâles,
L’âme-stram-gram pique dames.

Tout au long des différents couplets, Mylène insiste sur le fait qu’elle entend les confidences de l’Autre (J’ouïs, confesses, susurres…) et que les diverses pensées avouées en confession glissent dans l’orifice de Mylène : oreille attentive et amie. "Immisce et glisse l'abdomen dans l'orifice à moi."

Mylène semble se confier à l’Autre tout comme le fait l’Autre. Une sorte de psychanalyse en somme.
Mylène utilise une comptine enfantine connue "le pique dame" à croire que ce sont deux abeilles qui tentent de se plaire et de s’apprivoiser et l’essaim représente ce qui entoure ces deux âmes.
Deux âmes s’aiment et se pénètrent pour former une osmose s’amusant à un jeu de pique d’âmes…
D’ailleurs le clip ne serait-il pas le reflet de cette histoire d’âmes.
Mylène fait une double confession elle avoue que le dialogue est entre deux femmes d’où le pluriel de dames…
avatar
Plume
Très grand bavard

Date d'inscription : 25/03/2005
Age : 38
Localisation : Draguignan
Nombre de messages : 3317

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Innamoramento ou l'envolée amoureuse

Message par Plume le Ven 8 Déc - 8:50

"Pas le temps de vivre" est une chanson émouvante et pleine de poésie. Hommage à son frère décédé Jean-Loup

Il est des heures, où
Les ombres se dissipent
La douleur se fige
Il est des heures, où
Quand l'être s’invincible
La lèpre s'incline
Mais
Si j'avais pu voir qu'un jour
Je serai qui tu hantes
Qu'il me faudrait là, ton souffle.
Pour vaincre l'incertitude
Ecrouer ma solitude

Il est des heures, où
Les notes se détachent
Les larmes s'effacent
Il est des heures, où
Quand la lune est si pâle
L'être se monacale
Mais
Je erre comme une lumière
Que le vent a éteinte
Mes nuits n'ont plus de paupières
Pour soulager une à une,
Mes peurs de n'être plus qu'une.

Parfois, et malgré toute attente, les souffrances cessent. Ces moments semblent bien rares pour Mylène. Sa solitude lui pèse tant. Elle avoue enfin qu’une de ses peurs, peut-être l’une de ses plus grandes peurs, c’est d’être seule. Alors elle accepte que ce fantôme (qui n'est autre que son frère disparu) vienne égayer sa solitude. Ces moments grâce à l’Autre deviennent plus doux. Ce souffle nouveau donne envie à Mylène d’écrouer enfin cette solitude. Que ses nuits à veiller, même peut-être l’Autre, ne sont pas rares et que les nuits de veille n’apaisent en aucun cas ses tourments.

Je n'ai pas le temps de vivre
Quand s'enfuit mon équilibre
Je n'ai pas le temps de vivre
Aime-moi, entre en moi
Dis-moi les mots qui rendent ivres
Dis-moi que la nuit se déguise
Tu vois, je suis
Comme la mer qui se retire, de
N'avoir pas su trouver tes pas

Dans le refrain, Mylène insiste en expliquant que pour elle sa vie actuelle ne lui laisse aucun répit, que l’équilibre s’enfuit. Mais contre toute attente Mylène se sent aimée, sa vie prend enfin un sens différent. L’Autre lui offre enfin l’équilibre tant recherché.
Elle insiste demandant à l’Autre de l’aimer encore et encore, de la courtiser avec des mots qui la font chavirer. "Ces nuits de veille" enfin se déguisent et calment sa peur d’être seule. Mylène goûte et prend plaisir d’entendre l’Autre l’aimer mais semble incapable de suivre ses pas et préfère se retirer comme le ferait la mer.


Il est des heures où
Mes pensées sont si faibles
Un marbre sans veines
Il est des heures où
L'on est plus de ce monde
L'ombre de son ombre
Dis
De quelle clef ai-je besoin
Pour rencontrer ton astre
Il me faudrait la, ta main,
Pour étreindre une à une
Mes peurs de n'être plus qu'une...

Ici je trouve ce couplet fort touchant. Mylène reconnaît que dans sa vie, malgré les apparences, tout n’est pas si rose et que la vie est redoutable, que les souffrances la noient au fond de son abysse, qu’elle semble "enterrée vivante". Elle interpelle de toutes ses forces, ses forces qui lui restent dans ces moments de tourments intenses, SON FRERE,"viens donc j’ai besoin de ta main…"

C'est un hymne à l'amour pour son frère - est-elle mystique, a-t-elle ressenti la présence de son frère ?


Dessine-moi un mouton
référence évidente au Petit Prince de Saint-Exupéry…

Quelle solitude
De mourir
Sans certitude
D'être au moins

Une particule
De vie
Un point minuscule
Utile à quelqu'un

Quelle solitude
D'ignorer
Ce que les yeux
Ne peuvent pas voir

Le monde adulte
Isolé
Un monde abrupt
Et là, je broie du noir

Mylène, qui pourtant est souvent entourée par son équipe ou quelques intimes, ressent en elle une très grande solitude. Et, je crois, a peur de mourir sans pour une fois se sentir utile pour une personne. Le monde adulte pour elle n’a rien de gai c’est dans l’enfance qu’elle sait trouver un attrait à sa vie.

Quelle solitude
De se dire
Que la morsure
Du temps n'est rien

Le rêve est bulle
De vie
Un bien majuscule
Utile au chagrin

Déconfiture
Des pépins
Mais je veux croire
En l'au-delà

Et vivre est dur
Toujours un choix
Mais je jure
Que le monde est à moi

On reconnaît bien les thèmes chers à Mylène… (la solitude, la souffrance, le rêve…)







Dessine-moi un mouton
Le ciel est vide sans imagination
C'est ça
Dessine-moi un mouton
Redevenir l'enfant que nous étions
Dessine-moi un mouton
Le monde est triste sans imagination
C'est ça
Dessine-moi un mouton
Apprivoiser l'absurdité du Monde

Il est à moi...
Il est à moi...
Il est à moi...
Il est à moi...Le Monde


L’aviateur dessine au Petit Prince un mouton pour égayer sa petite planète habitée par une Rose…
Mylène, qui est restée une grande enfant, a un besoin évident d’égayer son monde et sa solitude.
Pour cela elle demande à l’Autre de lui dessiner un monde où l’imagination à un place prépondérante et où l’enfance est un havre de vie.



"Je te rends ton amour" :

M'extraire du cadre
Ma vie suspendue
Je rêvais mieux
Je voyais l'âtre
Tous ces inconnus
Toi parmi eux

Toile
Fibre qui suinte
Des meurtrissures
Tu voyais l'âme
Mais j'ai vu ta main
Choisir Gauguin

Mylène tout au long du texte se compare à une toile d’Egon Schiele. Mylène aurait aimé être dessiné par Egon Schiele, son maître.
Le mot "TOILE" représente son apparence et son âme.
Au plus profond d’elle-même, elle rêve de s’extraire de sa vie de recluse, de rencontrer cette personne qui lui permettrait de vivre ce songe. Et, peut-être, dans tous ces inconnus (dans son public lui-même), l’Autre peut lui offrir ce dont elle rêve. Et apparemment, c’est de cet Autre dont elle parle (cet Autre qui s’est immiscé en elle). Mylène voyait un dialogue entre les âmes mais l’Autre la dépeint comme le ferait un autre peintre Paul Gauguin (et non Egon Schiele) basé sur des impressions.
Paul Gauguin, contrairement à Egon Schiele, est un peintre qui aime les couleurs vives. Les femmes qui dessinent sont toutes en rondeurs loin de l’image des peintures d’Egon Schiele qui souvent expriment les névroses et les écorchures des êtres. Mylène vraisemblablement se reconnaît dans le tableau de la "Femme nue debout"

M'extraire du cadre
La vie étriquée
D'une écorchée
J'ai cru la fable
D'un mortel aimé
Tu m'as trompé

Toi
Tu m'as laissé
Me compromettre
Je serai " l'Unique "
Pour des milliers d'yeux
Un nu de maître

Mylène semble déçue par l’Autre, oui elle est réellement déçue – cet Autre lui ressemble bien trop, trop semblable à ses propres tourments. Mylène le condamne de l’avoir compromis (nous savons tous qu’elle a une aversion profonde pour le compromis). Mylène ne veut en aucun cas appartenir à un seul être , se laisser avoir par les sentiments mais rester l’unique pour tant d’yeux, être et vivre comme un nu de maître exposé à d’innombrables regards.

Et je te rends ton amour
Au moins pour toujours
Je te rends ton amour
Le mien est trop lourd
Et je te rends ton amour
C'est plus flagrant le jour
Ses couleurs se sont diluées
Et je reprends mon amour
Redeviens le contour
De mon seul maître : EGON SHIELE et...

Au cours du refrain, Mylène rend à l’Autre l’amour qui lui a été offert gratuitement.
Tout est bien trop lourd, pour moins souffrir autant rendre le tout puisque même l’amour bien qu’il soit fort se dilue au jour.

NB : L’on peut penser que la TOILE représente une feuille de papier que le pinceau devient la plume et que pour écrire la main et les sentiments restent indispensables à la peinture d’une missive.


Dernière édition par le Ven 16 Nov - 13:44, édité 1 fois
avatar
Plume
Très grand bavard

Date d'inscription : 25/03/2005
Age : 38
Localisation : Draguignan
Nombre de messages : 3317

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Innamoramento ou l'envolée amoureuse

Message par Plume le Ven 8 Déc - 8:55

Méfie-toi : est une chanson à plusieurs sens.

Il y a un mélange de philosophie, de spiritisme, de spiritualité, de pensées supérieures.

Il m'a fallut l'impasse
Donner ma langue au chat
Pour contrer l'existence
I.A.O/I.A.O
Mon Q.I. est tenace
Ma patience : un état
Dompter les apparences
I.A.O/I.A.O
Les chemins sont multiples
Tout est questions de choix
Au diable les proses brutales
Les colères homériques
Tout ça n'importe quoi
Il existe arme redoutable
I.A.O/I.A.O

Dans le premier couplet Mylène fait le constat de ces expériences vécues avec les forces de l’Esprit. Ici elle donne des clés d’elle-même, il faut savoir dompter ses apparences et surtout calmer ses colères qui ne servent à rien.

Il m'a fallut l'épreuve
De : c'est chacun pour soi
Avaler des couleuvres
I.A.O/I.A.O
Mon karma est tenace
On est selon " Bouddha"
Héritier de nos actes
I.A.O/I.A.O
Les chemins sont multiples
Tout est question de choix
Et aux paroles mortifères
Mieux qu'une arithmétique
L'esprit fort est le roi
Il règne ainsi sur la matière
I.A.O/I.A.O

On peut effectivement choisir toutes sortes de chemins, bien qu’ils soient nombreux et variés, il est une chose qui reste toujours le plus fort c’est l’Esprit., véritable maître de l’Etre humain.


Méfie-toi des puissances
Méfie-toi de l'aisance
Au jeu du corps à corps
L'esprit est bien plus fort
Méfie-toi des puissances
Des vierges sans défense
Leurs forces sont subtiles
La force est féminine

Et quand l'esprit, frappe
C'est un fouet qui, claque
Méfie-toi quand même
C'est la onzième, lame
Majeur est, l'arcane
Vierge iconoclaste
Dieu, que l'icône est classe

Dans le refrain, Mylène conseille le "TOI" en lui déclarant qu’il faut savoir gardé un œil éveillé car l’Esprit bien qu’il soit Roi et règne sur toute matière reste une force brutale, abrupte et très douloureuse.
Je crois que dans ce texte il ne faut pas voir un éloge à la force mentale mais au contraire une certaine méfiance.
Méfie-toi = Mode impératif présent est le mode de l’ordre et du conseil.

N.B : Qu’est qu’un arcane ? Certaines cartes d’un jeu de tarot représentent des symboles. Arcane signifie aussi secret.
Qu’est-ce qu’une lame au tarot ? Une lame est une carte de tarot.
La 11ème lame du Tarot symbolise la FORCE , ou le Lion Dompté par une Vierge, représente la force morale, la bravoure qui domine l’épreuve, la liberté d’action, la confiance en soi ; l’assujettissement des passions, la réussite.
L’opposition entre le lion, image de la force brutale, et la vierge, image de la force spirituelle, se transforme en une victoire de l’esprit sur la matière et signifie, non une destruction, mais une sublimation des instincts.



"Innamoramento ou le choc amoureux"

Toi qui n'as pas su me reconnaître
Ignorant ma vie, ce monastère, j'ai
Devant moi une porte entrouverte
Sur un peut-être
Même s'il me faut tout recommencer

Toi qui n'as pas cru ma solitude
Ignorant ses cris, ses angles durs, j'ai
Dans le cœur un fil minuscule
Filament de lune
Qui soutient là, un diamant qui s'use
Mais qui aime

Innamoramento s’adresse encore et toujours à l’Autre.
Le TOI placé trois fois en début de phrase est mis en valeur et prouve qu’elle s’adresse à quelqu’un.
Cet Autre qui s’immisce en elle et qui l’imagine dans ses pensées se trompe, Mylène avec gentillesse lui explique que sa vie ne ressemble pas à ce qu’il en est dit, non sa vie est morne, solitaire et surtout qu’elle vit telle une recluse. Mais enfin quelque part elle se réjouit qu’une porte soit enfin ouverte, celle d’une rencontre, peut-être même d’une amitié naissante.
Mylène offre une chute "même s’il me faut tout recommencer". Sans doute avec l’album "Anamorphosée" Mylène avait enfin réussit à combler des vides, à évoluer puis soudain, sans qu’elle n’y prenne garde, une nouvelle porte s’ouvre à elle mais détruit tout sans doute parce que l’Autre s’immisce ardemment et de façon insistante et chamboule entièrement l’âme de Mylène. Mylène insiste, en indiquant que derrière ces apparences d’Anamorphose, elle est toujours dans le doute, souffre de la solitude et que parfois son âme saigne. En elle un cœur bat m’ais s’use…

J ' n'ai pas choisi de l'être
Mais c'est là, " l 'Innamoramento "
L'amour, la mort, peut-être
Mais suspendre le temps pour un mot
Tout se dilate et cède à toi
Et c'est là, " l 'Innamoramento "
Tout son être s'impose à moi
Trouver enfin peut-être un écho

C’est là que tout commence. Mylène ressent effectivement pour l’Autre des sentiments d’affection, mais tout est si fragile.
En tous les cas, rien ne prédestinait à cette rencontre puisque l’Autre s’immisce en elle, Mylène sait qu’elle n’a pas choisi d’être envahie par cette soudaine émotion d’ardeur naissante. Pour un seul mot le temps s’arrête et le cœur reprend vit, l’âme toute entière se dilate et s’ouvre à cette nouvelle sensation. Peut-être que naît un écho…l’écho d’une âme…
(Echo = par extension. Tout effet de résonance ou de correspondance, de ressemblance ou de réponse, Dictionnaire du Trésor de la Langue Française)





Toi qui n'as pas vu l'autre coté, de
Ma mémoire aux portes condamnées, j'ai
Tout enfoui les trésors du passé
Les années blessées
Comprends-tu qu'il me faudra cesser

Moi qui n'ai plus regardé le ciel, j'ai
Devant moi cette porte entrouverte, mais
L'inconnu a meurtri plus d'un cœur
Et son âme sœur
On l'espère, on l'attend, on la fuit même
Mais on aime

L’Autre, comme je l’ai dit précédemment, s’immisce dans la vie de Mylène sans qu’elle l’ait réellement désiré. Malgré la perception (déformée) qu’à l’Autre d’elle cet Autre manifestement se trompe. Mylène avoue qu’en elle un côté d’elle-même est prisonnière de son passé et qu’il faudra sans doute cesser de croire en cet amour naissant puisque tout est condamné.
Si l’échec est au rendez-vous, comprend-moi : "je ne pourrais plus pousser cette porte, quitte à te fuir pour ne pas souffrir."
Mylène avoue que même les signes du destin elle s’en méfie et n’y croit plus. Elle renonce à sentir la présence de Dieu puisque le ciel elle ne le regarde plus.
Toujours des aveux. Devant l’insistance de l’Autre d’ouvrir son cœur, de lui offrir son attachement, Mylène reste sur ces gardes car "l’inconnu a meurtri plus d’un coeur". Bien que cette porte soit entièrement ouverte, Mylène qui aime l’Autre (d’où l’Innamoramento) aime l’idée que cette espérance lui soit enfin offerte mais se veut sur ces gardes quitte à fuir l’Ame sœur.



Optimistique-moi : est un dialogue entre deux personnes d’où l’emploi des guillemets.

'Je me fous de tes détresses
Comme de tout et comme du reste...'
C'est ça le temps qui passe
'Je me fous de tes angoisses
Elles m'ont nourrie mais me lassent...'
C'est ça, c'est le temps qui passe
'Je fais fi de tes 'je t'aime',
Ils sont des cris qui m'enchaînent...'
C'est ça l'amour
C'est quoi l'amour ?
'Tu ne vis pas, c'est morbide'
En somme, je suis pathétique,
C'est ça l'amour
Papa n'était pas comme ça, quand...

Dans le 1er couplet, Mylène ouvre les guillemets (indice du dialogue – Mylène s’adresse à l’Autre ou à son double).
Mylène ici, je crois, s’adresse à l’Autre, en lui faisant comprendre que cet amour fait de passions et de confidences ‘psychanalistiques’ amèneront avec le temps à la lassitude. Le temps passant l’inconnu n’aura de cesse de dire à Mylène des choses blessantes, que cet inconnu finira par se moquer alors de ses détresses et de ses angoisses. Que les ‘Je t’aime’ qu’adresse l’Autre ne sont pour Mylène des cris emprisonnés. Au fond l’amour c’est çà.
Seul Papa n’était pas comme çà…

'Tu te fous de mes ténèbres
Comme de tout, et comme du reste...'
C'est ça, le temps qui passe
'Fais fi des signes du ciel
Seuls les faits, sont ton bréviaire...'
C'est ça le temps qui passe
Tu dis : 'assez des histoires
Ton passe est préhistoire...'
C'est ça l'amour
C'est quoi l'amour ?
Crucifie-moi Ponce Pilate
Noie-toi dans l'eau écarlate
L'amour est loin
Papa était plus malin, quand

Il y à toujours l’idée du dialogue. Mylène utilise les guillemets et là fait parler l’Autre.
L’Autre s’intéresse à Mylène : à ses angoisses, ses peurs, ses joies et ses peines… son être tout entier intéresse l’Autre. Et le temps passant, l’Inconnu finira par se moquer des ténèbres Mylèniennes, que toute cette obscurité n’est que du passé…
L’amour au fond c’est çà, rien que cela.
Une chute phénoménale : (en rapport avec la religion), Jésus crucifié par Ponce Pilate. Mylène fait comprendre à l’Autre qu’après m’avoir louée, glorifiée, tu feras pareil tu me crucifieras et me noieras dans mon sang.
Mylène avoue que son Père (tant aimé) était bien plus malin…

Il disait tout bas :
'Petit bouton de rose,
Aux pétales humides,
Un baiser je dépose'
Optimistique-moi, Papa
Optimistique-moi, quand j'ai froid
Je me dis, tout bat
Quand rien ne s'interpose,
Qu'aussitôt, tes câlins
Cessent toute ecchymose
Optimistique-moi, Papa
Optimistique-moi, reviens-moi...

Effectivement, son Papa était différent, il connaissait les souffrances de sa fille et il savait les panser. A chaque instant il savait être présent pour sécher les ecchymoses, que chaque câlin offre à Mylène un optimiste profond. Il était donc le seul à la connaître et à savoir épancher ses douleurs. On sait tous que son Père est mort, là elle l’interpelle, lui adresse un vœu, Papa revient moi j’ai besoin de ta présence sans toi la vie est si froide. Ce qui prouve que Mylène aime profondément son père au point de le ressusciter dans un des ses textes et même lui donner une apparence dans le clip.

A sa manière Mylène demande à l’Autre de l’optimiser…

N.B : Malin : Etre enclin à faire le mal ou être qui fait preuve d’ingéniosité et de ruse.

Serais-tu là ?

Chaque mot qu'on garde
Chaque geste qu'on n'a fait,
Sont autant de larmes,
Qui invitent au regret

Dans ce couplet, Mylène explique que si l’on garde consciemment ce que l’on voulait dire ou ce que l’on voulait faire un jour ou l’autre nous ne pourrons qu’en souffrir et cela ne sera que regret.

'Si j'avais su ' est trop tard,
Mâchoire d'une pierre tombale
Le ' j'aurais dû ', dérisoire
Sans voix, et là... j'ai un peu froid...
A chaque fois je sens l'émoi

Dans ces moments là, la première phrase prononcée est si "si j’avais su"… A quoi bon prononcer une telle phrase puisque l’événement est passé donc ne peut être changé ni bousculé. C’est comme si une pierre tombale avalait les pensées.
Dans ces moments là, la phrase fréquemment employée est le "j’aurais dû" mais à quoi bon prononcer une telle phrase qui n’engendre qu’un froid. Donc forcément cette phrase n’a aucune résonance d’où un vide qui refroidit Mylène et la laisse sans voix. C’est à ce moment précis qu’elle ressent l’émoi.
(Emotion, trouble émotif vécu affectivement ou représente parfois l’inquiétude, la tristesse ou la douleur – TLF)

Je voudrais être Opium
Me ferais Narguilé
Particule d'Hélium
Partir tout en fumée

Verbe vouloir et faire au conditionnel. L’emploi du conditionnel exprime une éventualité et une possibilité. Mylène souhaiterait vraisemblablement être plus légère, avoir l’apparence d’une drogue pour pénétrer les songes de l’Autre.
Narguilé = pipe orientale qui permet de fumer l’opium.
NB : L’Opium à divers sens dont celui-ci – au figuré : ce qui produit les effets de l’opium, notamment un assoupissement propre à écarter les problèmes et les difficultés.
Mylène voudrait être toute petite, miniscule, sans apparence tel un gaz tout comme l’Hélium (Hélium = Corps simple gazeux inflammable et très léger, découvert dans l’atmosphère solaire et très rare dans l’air). Elle aimerait être toute légère, telle la fumée de l’opium narguant la loi de l’apesanteur.

Quand je fais ce rêve étrange,
Et quand, pénétrant tes songes
Je deviens volute, poussière d'ange
Je songe, la faute est un poisson qui ronge

Mylène dans le couplet précédent nous décrit son rêve. La référence est évidente on reconnaît ici le poème de Paul Verlaine "Mon rêve familier".
Devenir fumée pour pénétrer les songes de l’Autre. Pleins de volutes s’immisçant dans les rêveries personnels de l’Autre. Elle rêve d’être légère, petite poussière céleste qui apaise les chimères de l’Autre (l’Autre songe sans doute secrètement à la rencontrer.
Si j'avais la foi du monde
En cette seconde,
Serais-tu là ?
Si j'avais renoncé au monde
Et que rien ne compte
Serais-tu là ?
Si j'avais le choix : mourir
Pour t'entendre vivre,
Serais-tu là ?
Si j'avais le choix : souffrir
Sans même te le dire,
Serais-tu là ?
Je serai là
Et toi en moi

Mylène dans le refrain se questionne et questionne l’Autre.
Si je pouvais croire en ce monde ou même y renoncer – Serais donc tu là ?
Si je pouvais mourir et toi t’entendre vivre ou même souffrir en te le cachant – Serais-tu là ?
Mylène, elle, elle le sais elle serait de toute évidence là, en l’Autre elle se logerait.


Et l’âme
A mal
Balade, qui
Et l’âme
A mal
Balade qui fait mal

Une fois que les songes sont évanouis, Mylène n’est plus légère et tout devient douloureux.
avatar
Plume
Très grand bavard

Date d'inscription : 25/03/2005
Age : 38
Localisation : Draguignan
Nombre de messages : 3317

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Innamoramento ou l'envolée amoureuse

Message par Plume le Ven 8 Déc - 8:55


Consentement :



Pour comprendre ce texte il faut se mettre dans l’ambiance de l’album "Innamoramento ". Un titre magnifique pour un album qui exprime "le choc amoureux".


Imaginons que Mylène approuve l’idée du vous dans la correspondance.

Je veux du Vous
Parce qu’entre nous, c’est lentement
C’est lent

Là Mylène consent ouvertement à ce qu’on la vouvoie. Pour elle c’est plus doux et surtout plus lent – une marque de respect – dans le vous les sentiments sont plus grands, s’imposent mais lentement.

Le Songe est doux
Immensité des sentiments

Le songe est doux rappelle d’ailleurs une chanson de l’album "Serais-tu là ?"
Quelqu’un qui lui écrit songe en secret à la rencontrer, à la connaître intimement.
Les rêves permettent cette évasion, que l’on puisse se visiter dans les songes, balade des âmes.

A perdre haleine
Le Vous me sied, le vôtre est plaine
Apôtre, j’aime quand le "vous" me fait un enfant

Mylène semble aimer particulièrement le vous qui étreint ses émotions.
"Le vôtre est plaine", le vous est rempli d’émotion, de tendresse comme la plaine qui est sans relief, verdoyante, pleine de simplicité…
Apôtre idée du sacré ou messager ? = personne chargée de transmettre un message oral ou écrit…
"Le Vous me fait un enfant" A travers le vous se cache un enfant, le Vous se fait enfantin pour Mylène.

Je veux du Vous
Quand les dessous sont tutoiements
C’est lent
Le Vous apparemment se fait lent dans la relation (différent du tutoiement).
Mais derrière ce Vous qui s’impose il y a un désir brûlant de se tutoyer.
Le Vous est cependant favorable car plus lent.


C’est à genoux
Que je vous vois lécher mon sang
C’est blanc

Phrase étrange au milieu d’un si joli texte. Il y a une idée de purification.
Mylène semble apercevoir dans ses pensées l’Autre en position d’idolâtrie d’où l’idée à genoux – ce qui rappelle le texte de "Je te rends ton Amour " je serais l’unique pour des milieux d’yeux…Le vous peut-être purifie les relations.

A qui la faute ?
Si le Tu a tué romance
Le Vous si j’ose
Parce qu’entre nous c’est lentement

Mylène se pose une question : "A qui la faute ? ".
Pourquoi le Tu semble tué la courtoisie ?
Elle fait remarquer que le "Tu" a tué romance.
(Romance : Chanson sentimentale à strophes avec accompagnement instrumental, en vogue aux XVIII ème et XIX ème siècles en France.)

Le Vous est vif
Le Ventre gonflé de vos débordements

Mylène tout au long de ce texte fait l’éloge du vous.
Le vous est fort, puissant – son ventre plein de sentiments, ivres de sentiments prêts à déborder tellement il est vif. (cf. une autre chanson Pas le temps de vivre)

A qui la faute ?
Le Vous se fait suave et tendre
A vous dirai-je
Maman, que j’aime sa présence.

Là encore Mylène se pose la même question "Pourquoi le vous est-il plus doux que le Tu ?
D’ailleurs il n’y a pas de réponse.
Vouvoyer l’autre se fait tout simplement plus doux.
Elle finit le couplet par une comptine enfantine fort connue.
Rôle maman /enfant.
La confidence peut-être…

Le refrain n’est qu’un rappel élogieux du vous.
On sent le souffle que procure cette distance, l’envolée du choc amoureux.
Le vous semble propice à la légèreté et à la puissance des émois.

Ce texte me rappelle un billet doux - la période de la préciosité et sa Carte du Tendre… Ce texte me rappelle aussi la Littérature Romantique du XVII – XVIII ème siècles ou le vouvoiement est d’actualité entre les relations amoureuses.



Et si vieillir m’était conté :
Une chanson extrêmement poétique à la manière d’un conte. Ici tout est imagé. Difficile de comprendre ou de savoir le sens total des phrases.

La nuit de ses doigts gantés
Image inachevée
Bientôt la lune est pleine

La nuit de ses doigts si frêles
Sculpte l'aube et le ciel
Dieu, que cette femme est belle

La nuit de ses doigts de fée
A effleuré l'image
D'un bonheur de passage

Mais j'ai vu l'être emporté
Elle n'a pas su s'aimer
Le temps a fait ses ravages

J’y vois l’évolution de la femme de la naissance à la mort. La nuit représente le temps passant peut-être même l’ange de la mort ou de la destinée. J’y vois là les Moires ou les Parques filant la vie d’une femme.
Au début j’y voyais la description de la vie d’une femme de sa conception à sa mort. Je crois sincèrement me tromper.
Texte que Mylène elle seule doit comprendre car assez difficile à expliquer et même à saisir tant les images et les phrases semblent complexes.
Elle parle d’une femme qui arrive à sa maturité. Ne dit-on pas que la femme est belle lorsqu’elle atteint cet âge-là ? Mais ce bonheur est furtif car il reprend tout.

Et si vieillir m'était conté
Serais-je là pour t'aimer
D'autres nuits s'achèvent et la vie
A tout donner, tout repris...

Dans le refrain, Mylène se dit en silence : "Si moi je vis ce conte-là aurais-je la chance d’aimer la personne qui m’accompagnera car je sais que la vie reste injuste parfois elle reprend tout. Aurais-je moi-même la force d’aimer"

La nuit de ses doigts de fer
A abîmé la chair
De sa rouille cruelle

Ici les termes semblent plus simples à saisir, c’est une description évidente de la vieillesse…

Quand le temps a déposé
Son sourire familier
C'est un pas vers la poussière

Ensuite une description évidente de la mort.

Ce texte est pour moi très bien écrit au style grandiose et métaphorique. Les mots sont bien choisis. La forme des couplets rappelle étrangement la forme des Haïkus Japonais.
Je trouve que c’est le plus grave de Mylène (en tous les cas pour cet album). Sa plume est à la fois merveilleuse et troublante.


Souviens-toi du jour … :
Hommage évident au livre de "Et si c’est un Homme" de Primo Lévi

Quand le vent a tout dispersé
Souviens-toi
Quand la mémoire a oublié
Souviens-toi

Souviens-toi que l'on peut tout donner
Souviens-toi que l'on peut tout briser
Et si c'est un Homme...
Si c'est un Homme
Lui parler d'amour à volonté
D'amour à volonté

Souviens-toi que l'on peut tout donner
Quand on veut, qu'on se rassemble
Souviens-toi que l'on peut tout briser
Les destins sont liés
Et si c'est un Homme...
Si c'est un Homme
Lui parler d'amour à volonté
D'amour à volonté

Souviens-toi que le monde a changé
Au bruit des pas qui résonnent
Souviens-toi des jours désenchantés
Aux destins muets
Et si c'est un Homme...
Si c'est un Homme
Lui parler d'amour à volonté
D'amour à volonté

Si un jour, malgré ce qui s’est passé, le vent dans ses tourments balayent volontairement tout, que la mémoire "collective" finit par évincer les années sombres de l’histoire il faut savoir se souvenir.
Se souvenir que l’Homme peut-être merveilleux mais qu’il sait aussi être un monstre brisant des centaines de vies.
Si c’est un Homme (avec un grand H) lui offrir de l’amour constamment.
On sait que cette chanson a été écrite en hommage aux déportés JUIFS de la seconde guerre mondiale.

Le souffle à peine échappé
Les yeux sont mouillés
Et ces visages serrés
Pour une minute
Pour une éternité
Les mains se sont élevées
Les voix sont nouées
Comme une étreinte du monde
A l'unisson
A l'Homme que nous serons...

Le refrain m’a toujours fait penser aux visages de ces déportés enfermés et si serrés dans ces trains à bestiaux levant la main pour dire une dernière fois au revoir à leurs familles mais aussi au retour de ces déportés – peu nombreux étaient-ils – qui comme des bêtes sans chairs (n’ayant que des os) étaient rapatriés dans leurs pays.
Dans leurs yeux nous pouvions lire toute la douleur, et surtout l’horreur qu’ils avaient vécue.
Cependant, dans ce refrain, car il est bien écrit, j’y vois aussi un hymne au rassemblement humain, à l’effervescence de l’humanité.



L’Album "Innamoramento" est sans doute l’album le plus abouti, le plus intime de Mylène. C’est celui qu’il faut avoir obligatoirement. C’est celui qu’il faut offrir à celui qui veut connaître Mylène. Malgré toutes les apparences, l’Autre est omniprésent dans cet album.

Lorsque l’on ouvre l’album (version Digipack) le CD est enfermé dans une enveloppe avec un fond bleu / nuage blanc.
L’enveloppe ? A quoi correspond une enveloppe ?
Mylène vous dirait qu’elle a tenté d’évoquer différences significations.

(Enveloppe : morceau de papier plié de manière à former une pochette, et destiné à contenir une lettre, une carte…).

N’a-t-elle pas tenté au cours de cet album d’évoquer l’idée de la confidence, l’idée de la correspondance.
Mylène reçoit beaucoup de courrier n’aurait-elle pas choisi dans son public l’Autre tout simplement ou est-ce l’Autre qui s’est imposé à elle ?
avatar
Plume
Très grand bavard

Date d'inscription : 25/03/2005
Age : 38
Localisation : Draguignan
Nombre de messages : 3317

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Innamoramento ou l'envolée amoureuse

Message par Execrari le Ven 8 Déc - 9:40

Les chansons à écouter les premières fois pour une personne qui n'écoute pas Mylène et qui voudrait découvrir Rouge . Ces chanson sont envoûtantes et merveilleuses!

Dessine-moi un mouton Amoureux
Méfie-toi Amoureux
Innamoramento Amoureux
Consentement Amoureux
Et si vieillir m'était conté Amoureux


:mangaamoureux:
avatar
Execrari
Bavard

Date d'inscription : 10/01/2006
Age : 30
Localisation : le Havre
Nombre de messages : 212

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Innamoramento ou l'envolée amoureuse

Message par tristana87 le Ven 8 Déc - 10:26

j'adore tes analyses c'est très enrichissant bravo!!!
avatar
tristana87
Grand Maitre Vénéré

Date d'inscription : 16/12/2004
Age : 31
Localisation : Roanne / Lyon
Nombre de messages : 15834

Voir le profil de l'utilisateur http://tristana87.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Innamoramento ou l'envolée amoureuse

Message par boytoy le Ven 8 Déc - 10:28

en ce qui concerne la cage, ce n'est qu'une idée de marino parisotto, le photographe, puisqu'il avait déjà fait des photos identiques avec un mannequin avant mylène... Donc voilà lol...
avatar
boytoy
Très grand bavard

Date d'inscription : 07/01/2006
Age : 33
Nombre de messages : 2543

Voir le profil de l'utilisateur http://www.boytoy.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Innamoramento ou l'envolée amoureuse

Message par boytoy le Ven 8 Déc - 10:29

ceci dit j'aime tes autres analyses!
avatar
boytoy
Très grand bavard

Date d'inscription : 07/01/2006
Age : 33
Nombre de messages : 2543

Voir le profil de l'utilisateur http://www.boytoy.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Innamoramento ou l'envolée amoureuse

Message par Plume le Ven 8 Déc - 14:15

Merci...
avatar
Plume
Très grand bavard

Date d'inscription : 25/03/2005
Age : 38
Localisation : Draguignan
Nombre de messages : 3317

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Innamoramento ou l'envolée amoureuse

Message par PROMIS_Q le Ven 8 Déc - 14:28

Coucou
Tes réflexions sont intéressantes et surtout bien documentées.
Cet album a longtemps été mon préféré, celui que je trouvais vraiment le plus riche, le plus ouvert, c'est un album des grands espaces, des univers nouveaux...
Tu as bien analysé certains passages de l'Âme-Stram-Gram même si je pense que tu as un peu négligé les symboles et métaphores qui jalonnent ce titre qui évoque une formule magique... c'est plus qu'une simple confidence. C'est un jeu amoureux et corporel, c'est un titre centré sur la parade amoureuse et l'acte sexuel. Les jeux du corps prennent une signification symbolique dans cette chanson, ils révèlent un inconscient confus, malsain, parfois aussi (l'âme bourrée de noeuds mâles, les oedipes complexes).
Mais tes autres observations sont très réfléchies.
Je ne sais pas ce que tu en penses, mais pour ma part depuis Avant que l'ombre..., je trouve qu'Innamoramento n'a plus la même force. Et je pense que ce qui est important aussi, c'est de voir que c'est un album qui relate un état passager et transitoire. Peut-être cela explique-t-il le choix de ne pas avoir voulu faire référence à cet album durant le concert.

PROMIS_Q
Bavard

Date d'inscription : 26/02/2005
Nombre de messages : 445

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Innamoramento ou l'envolée amoureuse

Message par Plume le Ven 8 Déc - 15:41

L'instant... a écrit:Coucou
Tes réflexions sont intéressantes et surtout bien documentées.
Cet album a longtemps été mon préféré, celui que je trouvais vraiment le plus riche, le plus ouvert, c'est un album des grands espaces, des univers nouveaux...
Tu as bien analysé certains passages de l'Âme-Stram-Gram même si je pense que tu as un peu négligé les symboles et métaphores qui jalonnent ce titre qui évoque une formule magique... c'est plus qu'une simple confidence. C'est un jeu amoureux et corporel, c'est un titre centré sur la parade amoureuse et l'acte sexuel. Les jeux du corps prennent une signification symbolique dans cette chanson, ils révèlent un inconscient confus, malsain, parfois aussi (l'âme bourrée de noeuds mâles, les oedipes complexes).
Mais tes autres observations sont très réfléchies.
Je ne sais pas ce que tu en penses, mais pour ma part depuis Avant que l'ombre..., je trouve qu'Innamoramento n'a plus la même force. Et je pense que ce qui est important aussi, c'est de voir que c'est un album qui relate un état passager et transitoire. Peut-être cela explique-t-il le choix de ne pas avoir voulu faire référence à cet album durant le concert.


Oui je trouve pour l'âme stram gram, peut-être que je n'ai pas cherché volontairement à montrer cette référence. (je préfére l'idée que deux âmes s'épousent et s'immisce entre elles pour ne former qu'un seul corps)
Innamoramento comme tous les albums de Mylène, montre un passage, de moments de sa vie qui semble justement apaisée donc pourquoi se lamenter encore sur les mêmes souffrances.
N'est-elle pas libérée ? Sans doute exrpime-t-il un état transitoire mais je le souligne encore tout comme les anciens.
Il est quand même plus riches que AVQL, en référence littéraire, poétique, philosophique et spirituel. Il a donc une force que les autres n'ont pas...
avatar
Plume
Très grand bavard

Date d'inscription : 25/03/2005
Age : 38
Localisation : Draguignan
Nombre de messages : 3317

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Innamoramento ou l'envolée amoureuse

Message par PROMIS_Q le Ven 8 Déc - 18:49

Coucou
Je suis d'accord avec toi, Innamoramento est plus riche en références qu'Avant que l'ombre..., parce que ce dernier est un album plus émancipé, peut-être plus personnel et "sincère" aussi?

PROMIS_Q
Bavard

Date d'inscription : 26/02/2005
Nombre de messages : 445

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Innamoramento ou l'envolée amoureuse

Message par Plume le Lun 11 Déc - 9:09

J'attends vos réactions....à tous....
avatar
Plume
Très grand bavard

Date d'inscription : 25/03/2005
Age : 38
Localisation : Draguignan
Nombre de messages : 3317

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Innamoramento ou l'envolée amoureuse

Message par fildo le Lun 11 Déc - 11:08

Merci beaucoup pour tes explications/interprétations, mais je trouve que tu ne tiens pas trop compte d’une autre dimension des paroles de Mylène (initiée dans l’album « L’autre… »), une dimension plus ‘spirituelle’…

C’est l’histoire d’une jeune femme qui est capable de voyager dans l’astral en quittant son corps physique et qui peut ‘entendre’ une voix (celle de l’autre, de son âme, d’un être désincarné, d’un guide, d’un ange… ?) et qui le partage dans ses chansons.


Dans la chanson Pas le temps de vivre :

Il est des heures, où (la nuit)
Les ombres se dissipent
La douleur se fige (le moment où le corps astral –l’âme- quitte le corps physique)
Il est des heures, où
Quand l’être s’invincible (=corps astral-l’âme- qu’on peut considérer comme éternel)
La lèpre s’incline (plus de vieillissement des cellules, jeunesse éternelle)

Quand la lune est si pâle
L’être se monacale (l’être devient monade=âme/esprit)
Mais
Je erre comme une lumière (avec son corps astral, elle voyage)
Mes nuits n’ont plus de paupières (le corps dort pendant la nuit, mais l’esprit reste conscient)

Avec cette vue particulière, la chanson prend une autre dimension (voir aussi Serais-tu là ? 2ème paragraphe, si ce n’est que Mylène ne rêve pas, c’est ce qu’elle vit).

fildo
Petit Nouveau

Date d'inscription : 16/01/2006
Localisation : strasbourg
Nombre de messages : 1

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Innamoramento ou l'envolée amoureuse

Message par PROMIS_Q le Lun 11 Déc - 17:13

Dans "dessine moi un mouton", ne parle-t-elle pas aussi de son public? Je pense qu'elle y évoque l'industrie du divertissement avec un peu d'ironie.
En effet, c'est elle-même qui a dessiné des moutons (DMUM + clip CUBJ) pour son public, et je ressens dans cette chanson une certaine complicité entre Mylène et celui-ci, qui lui demande de jouer son propre rôle, de passer de la tristesse à la joie pendant un même concert par exemple, de se glisser dans la peau d'un personnage pour le faire rêver. Il me semble que cette chanson est pleine d'ironie gentille, et que le mouton c'est peut-être le "fan", et Mylène la "bergère" complice...

PROMIS_Q
Bavard

Date d'inscription : 26/02/2005
Nombre de messages : 445

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Innamoramento ou l'envolée amoureuse

Message par Plume le Lun 11 Déc - 17:35

fildo a écrit:Merci beaucoup pour tes explications/interprétations, mais je trouve que tu ne tiens pas trop compte d’une autre dimension des paroles de Mylène (initiée dans l’album « L’autre… »), une dimension plus ‘spirituelle’…

C’est l’histoire d’une jeune femme qui est capable de voyager dans l’astral en quittant son corps physique et qui peut ‘entendre’ une voix (celle de l’autre, de son âme, d’un être désincarné, d’un guide, d’un ange… ?) et qui le partage dans ses chansons.


Dans la chanson Pas le temps de vivre :

Il est des heures, où (la nuit)
Les ombres se dissipent
La douleur se fige (le moment où le corps astral –l’âme- quitte le corps physique)
Il est des heures, où
Quand l’être s’invincible (=corps astral-l’âme- qu’on peut considérer comme éternel)
La lèpre s’incline (plus de vieillissement des cellules, jeunesse éternelle)

Quand la lune est si pâle
L’être se monacale (l’être devient monade=âme/esprit)
Mais
Je erre comme une lumière (avec son corps astral, elle voyage)
Mes nuits n’ont plus de paupières (le corps dort pendant la nuit, mais l’esprit reste conscient)

Avec cette vue particulière, la chanson prend une autre dimension (voir aussi Serais-tu là ? 2ème paragraphe, si ce n’est que Mylène ne rêve pas, c’est ce qu’elle vit).

Oui je trouve cela plutôt vrai, effectivement j'avais déjà songé à cette dimension 'spirituelle' c'est vrai.
Je suis heureuse que tu l'ai dit car effectivement je l'ai un peu oublié cette dimension, merci à toi de le rappeler.
avatar
Plume
Très grand bavard

Date d'inscription : 25/03/2005
Age : 38
Localisation : Draguignan
Nombre de messages : 3317

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Innamoramento ou l'envolée amoureuse

Message par Plume le Lun 11 Déc - 17:36

L'instant... a écrit:Dans "dessine moi un mouton", ne parle-t-elle pas aussi de son public? Je pense qu'elle y évoque l'industrie du divertissement avec un peu d'ironie.
En effet, c'est elle-même qui a dessiné des moutons (DMUM + clip CUBJ) pour son public, et je ressens dans cette chanson une certaine complicité entre Mylène et celui-ci, qui lui demande de jouer son propre rôle, de passer de la tristesse à la joie pendant un même concert par exemple, de se glisser dans la peau d'un personnage pour le faire rêver. Il me semble que cette chanson est pleine d'ironie gentille, et que le mouton c'est peut-être le "fan", et Mylène la "bergère" complice...

Pas mal vu, oui elle tient peut-être aussi ce rôle...
avatar
Plume
Très grand bavard

Date d'inscription : 25/03/2005
Age : 38
Localisation : Draguignan
Nombre de messages : 3317

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Innamoramento ou l'envolée amoureuse

Message par Plume le Mer 13 Déc - 12:24

Allez des réactions...

Certains n'ont rien dit...
avatar
Plume
Très grand bavard

Date d'inscription : 25/03/2005
Age : 38
Localisation : Draguignan
Nombre de messages : 3317

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Innamoramento ou l'envolée amoureuse

Message par PROMIS_Q le Mer 13 Déc - 15:33

Tu sais, ces topics de réflexion sur les écrits de Mylène ne suscitent pas toujours de grands intérêts... J'en ai posté un récemment, sans aucune réponse.
Dommage car c'est aussi grâce à nos interprétations que vivent ces textes, dont la plupart méritent encore d'être décryptés... la preuve, les textes d'Innamoramento nous sont connus depuis 8 ans bientôt, et gardent encore bien des mystères.

PROMIS_Q
Bavard

Date d'inscription : 26/02/2005
Nombre de messages : 445

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Innamoramento ou l'envolée amoureuse

Message par stefarmerium le Mer 13 Déc - 15:37

Plume a écrit:Allez des réactions...

Certains n'ont rien dit...


Oups, que d'analyses!!Enfin, des sujets inteéressants sur lesquels partager!!
Que dire,
Je te sens ouvert au dialogue, donc j'ai apprécié tes connaissances et ta culture, si ce n'est que le romantisme n'est pas daté 16-18e siècle, comme tu le dis, mais mi-19eme siècle!!
On a souvent raaproché mylène de ce courant par son désespoir et sa révolte, certes, mais le romantisme est né du choc de la révolution française qui avait mis à mal les modes de pensées et de vie. C'est donc un petit bémol dans l'analogie avec Mylène.
Cet album, quant à mo, je le vois effectivement comme un voyage dans les entiment amoureux au sens large: l'amour passion, l'amour perdu, l'amour impossible, l'amour qui fait voyager le coeur et l'esprit!
Quant à la cage où Mylene est posée, elle meme s'est exprimée sur une chaine de radio de chez moi et je la cite de memoire "je voulais évoquer, par cette porte entrouverte, la possibilté d' y entrer à nouveau"

Sinon, on peut aussi faire une analyse linguisitique des textes de mylène:
- des formules inusitées :"il est des heures"
- des neologismes: "se monacale", " s'invinceible"
- quelques fautes syntaxiques nécéssitées par les vers : "je erre"
...et bien d'autres!!

Enfin, pour l'anecdote:
- "anamorphosée" contient 12 lettres et l'album 12 titres
-"innamoramento" 13 lettres et 13 titres
-"avant que l'ombre" 14 lettres et 14 titres (d'ou le 15ème titre caché!)
C'est peut -etre, et surement, capillo-tracté, mais voilà quoi!!
avatar
stefarmerium
Bavard

Date d'inscription : 30/11/2006
Age : 44
Localisation : strasbourg
Nombre de messages : 191

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Innamoramento ou l'envolée amoureuse

Message par Plume le Mer 13 Déc - 15:41

stefarmerium a écrit:
Plume a écrit:Allez des réactions...

Certains n'ont rien dit...


Oups, que d'analyses!!Enfin, des sujets inteéressants sur lesquels partager!!
Que dire,
Je te sens ouvert au dialogue, donc j'ai apprécié tes connaissances et ta culture, si ce n'est que le romantisme n'est pas daté 16-18e siècle, comme tu le dis, mais mi-19eme siècle!!
On a souvent raaproché mylène de ce courant par son désespoir et sa révolte, certes, mais le romantisme est né du choc de la révolution française qui avait mis à mal les modes de pensées et de vie. C'est donc un petit bémol dans l'analogie avec Mylène.
Cet album, quant à mo, je le vois effectivement comme un voyage dans les entiment amoureux au sens large: l'amour passion, l'amour perdu, l'amour impossible, l'amour qui fait voyager le coeur et l'esprit!
Quant à la cage où Mylene est posée, elle meme s'est exprimée sur une chaine de radio de chez moi et je la cite de memoire "je voulais évoquer, par cette porte entrouverte, la possibilté d' y entrer à nouveau"

Sinon, on peut aussi faire une analyse linguisitique des textes de mylène:
- des formules inusitées :"il est des heures"
- des neologismes: "se monacale", " s'invinceible"
- quelques fautes syntaxiques nécéssitées par les vers : "je erre"
...et bien d'autres!!

Enfin, pour l'anecdote:
- "anamorphosée" contient 12 lettres et l'album 12 titres
-"innamoramento" 13 lettres et 13 titres
-"avant que l'ombre" 14 lettres et 14 titres (d'ou le 15ème titre caché!)
C'est peut -etre, et surement, capillo-tracté, mais voilà quoi!!

Merci pour tes mots.
Oui, j'aime cette discipline discourir...
Tes nalyses linguistiques effectivement sont bien vus.

Et l'anecdote à mon humble avis ce n'est pas qu'un hasard, Mylène aime jouer avec les mots mais aussi les chiffres...
Merci aussi pour ta correstion sur le Romantisme.
avatar
Plume
Très grand bavard

Date d'inscription : 25/03/2005
Age : 38
Localisation : Draguignan
Nombre de messages : 3317

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Innamoramento ou l'envolée amoureuse

Message par stefarmerium le Mer 13 Déc - 15:44

Inutile de me remercier, c'est ennivrant de débattre sur de tels sujets, ça me calme des debats sur la grossesse de mylene!!
Mais il y a tant à dire sur les textes de mylene, les symboles de ses clips, que l'on retrouve dans giorgino, dans les decors de ses concerts...
avatar
stefarmerium
Bavard

Date d'inscription : 30/11/2006
Age : 44
Localisation : strasbourg
Nombre de messages : 191

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Innamoramento ou l'envolée amoureuse

Message par Plume le Mer 13 Déc - 16:08

Oui tant à dire, c'est bien vrai.
D'ailleurs c'est une des seules artistes de nos jours à autant user de ce privilèges = faire vivre toutes sortes symboles.
C'est extraordinaire la façon dont elle arrive avec timidité et simplicité à faire naître des phrases remplies de sens.
avatar
Plume
Très grand bavard

Date d'inscription : 25/03/2005
Age : 38
Localisation : Draguignan
Nombre de messages : 3317

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Innamoramento ou l'envolée amoureuse

Message par stefarmerium le Mer 13 Déc - 17:57

C'est le talent des plus grands écrivains et poètes, et je n'hésite pas à classer mylène dans la deuxième catégorie: une sensibilité, une culture littéraire, une maîtrise (parfois incorrecte) de la langue, ...elle les a et c'est ce qu'on demande à un poète!!
Bon certes, j'aurais mal vu Baudelaire en cuissardes descendre du toit de Notre Dame dans un sarcophage, mais bon!!
avatar
stefarmerium
Bavard

Date d'inscription : 30/11/2006
Age : 44
Localisation : strasbourg
Nombre de messages : 191

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Innamoramento ou l'envolée amoureuse

Message par Plume le Mer 13 Déc - 18:29

stefarmerium a écrit:C'est le talent des plus grands écrivains et poètes, et je n'hésite pas à classer mylène dans la deuxième catégorie: une sensibilité, une culture littéraire, une maîtrise (parfois incorrecte) de la langue, ...elle les a et c'est ce qu'on demande à un poète!!
Bon certes, j'aurais mal vu Baudelaire en cuissardes descendre du toit de Notre Dame dans un sarcophage, mais bon!!

C'est ce que je pense aussi.
avatar
Plume
Très grand bavard

Date d'inscription : 25/03/2005
Age : 38
Localisation : Draguignan
Nombre de messages : 3317

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Innamoramento ou l'envolée amoureuse

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum