signification innamoramento

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: signification innamoramento

Message par TechArt le Dim 11 Fév 2007 - 20:04

Moi, j'adore vraiment cette chanson.
avatar
TechArt
Très grand bavard

Date d'inscription : 03/02/2007
Age : 26
Localisation : LORRAINE: Moselle(57)
Nombre de messages : 1881

Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/porschedesign/

Revenir en haut Aller en bas

Re: signification innamoramento

Message par Met.ton.ame.de.lumiere le Jeu 31 Oct 2013 - 14:11

Ma chanson préférée de l'album et même de Mylène... Je me suis fait tatouer le logo il y a plus d'un an.
avatar
Met.ton.ame.de.lumiere
Langue pendue

Date d'inscription : 27/12/2005
Age : 28
Localisation : Dax
Nombre de messages : 9006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: signification innamoramento

Message par MoiLolita le Sam 3 Nov 2018 - 9:36

Je remonte ce topic, Innamoramento est ma chanson préférée de Mylène. Lorsque je l'ai découverte j'étais très jeune.

Et je ne comprenais pas bien les paroles, comme si elle articulait mal avec sa voix cristalline.

J'entendais "Je n'ai pas choisi de naître". Et là, je suis partie dans un délire profondément heideggerien, je pensais qu'elle évoquait le fait d'être jeté dans le monde sans l'avoir décidé...

Quand j'ai appris le sens du mot Innamoramento et lu les vraies paroles, j'ai dû revoir toute ma conception du morceau mais j'ai vraiment du mal.

C'est une poésie très hermétique et très belle mais qu'entendre par le fil minuscule dans le cœur? Pourquoi évoquer la mort?
avatar
MoiLolita
Petit Bavard

Date d'inscription : 27/10/2018
Nombre de messages : 35

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: signification innamoramento

Message par Wolfi le Sam 3 Nov 2018 - 10:40

MoiLolita a écrit:Je remonte ce topic, Innamoramento est ma chanson préférée de Mylène. Lorsque je l'ai découverte j'étais très jeune.

Et je ne comprenais pas bien les paroles, comme si elle articulait mal avec sa voix cristalline.

J'entendais "Je n'ai pas choisi de naître". Et là, je suis partie dans un délire profondément heideggerien, je pensais qu'elle évoquait le fait d'être jeté dans le monde sans l'avoir décidé...

Quand j'ai appris le sens du mot Innamoramento et lu les vraies paroles, j'ai dû revoir toute ma conception du morceau mais j'ai vraiment du mal.

C'est une poésie très hermétique et très belle mais qu'entendre par le fil minuscule dans le cœur? Pourquoi évoquer la mort?

Chez Mylène, vie, amour et mort sont indissociablement liés.

Quant au sens des paroles des textes... c'est un peu sa marque de fabrique. Elle fait en sorte que ça ait un sens pour elle et que chacun y puise le sens qui lui correspond.

Enfin, l'articulation n'a jamais été son fort, et en plus, sur tous les albums où ils ont travaillé ensemble, Laurent Boutonnat a la tendance à "noyer" la voix dans la musique à la production, ce qui n'arrange pas les choses. Il a fait pareil avec Julia récemment.

Les textes de Mylène sont poétiques, avec des influences très diverses (littéraires, cinématographiques, etc.). Mais je pense aussi qu'il ne faut pas essayer de (trop) décortiquer, seulement de relever quelques bribes (tiens ! elle a pioché ça là ! tiens, ça, ça me parle !), sans non plus tenter l'analyse poussée. Déjà qu'un poète ne maîtrise pas complètement ce qu'il écrit (j'ai carrément posé la question à un de mes profs de français au lycée, tant l'exercice du commentaire composé me paraissait à peu près équivalent à couper les cheveux en quatre, et, à ma grande surprise, il a acquiescé... ce qui n'empêche pas que j'ai dû me fader un paquet de commentaires composés quand même). Alors une chanteuse de variétés qui, en plus, comme tous les autres, écrit plus ou moins occasionnellement avec un dictionnaire de rimes à ses côtés...
avatar
Wolfi
Langue pendue

Date d'inscription : 28/08/2008
Localisation : Blois
Nombre de messages : 8198

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: signification innamoramento

Message par MoiLolita le Sam 3 Nov 2018 - 11:12

J'ai bien ri au dictionnaire de rimes. Sarcastique

Sur Innamoramento j'ai quand même l'impression qu'il y a un sens voulu derrière et pas seulement des mots qui riment agencées.

C'est vrai que je surinterprète trop mais à force de faire des dissertations dans le cadre de mes études j'ai pris cette habitude.

D'ailleurs j'aurais pensé à tout sauf le thème de "l'amour" (je ne comprenais pas le titre) : le thème de la mort, le thème de la naissance, le fait d'être présent dans le monde malgré soi, peut-être même une dimension "mystique", tout mais pas "l'amour naissant".
avatar
MoiLolita
Petit Bavard

Date d'inscription : 27/10/2018
Nombre de messages : 35

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: signification innamoramento

Message par maîtresage le Sam 3 Nov 2018 - 11:15

Wolfi a écrit:Déjà qu'un poète ne maîtrise pas complètement ce qu'il écrit (j'ai carrément posé la question à un de mes profs de français au lycée, tant l'exercice du commentaire composé me paraissait à peu près équivalent à couper les cheveux en quatre, et, à ma grande surprise, il a acquiescé... ce qui n'empêche pas que j'ai dû me fader un paquet de commentaires composés quand même). Alors une chanteuse de variétés qui, en plus, comme tous les autres, écrit plus ou moins occasionnellement avec un dictionnaire de rimes à ses côtés...

Juste pour rebondir là dessus, le travail d'un commentaire littéraire ou d'une explication de texte, ce n'est pas exactement d'expliquer ce que l'auteur a voulu faire, mais plutôt d'envisager le texte comme un objet donc il s'agit de comprendre le fonctionnement interne, que ce fonctionnement ait été consciemment mis en place par l'auteur ou non. Dans les années 60 (il me semble), Roland Bathes a écrit un texte dans lequel il parle de "la mort de l'auteur" à partir du moment où un texte est publié. C'est à dire qu'une fois le texte entre les mains du lecteur, ce dernier est libre de construire sa propre interprétation du texte à partir du moment où celle-ci est cohérente et où elle s'appuie sur le texte et son co(n)texte. (Je me permets cette digression, c'est un peu mon métier ^^)

Par rapport à Innamoramento, je n'ai pas toutes les paroles en tête, mais en gros l'esprit de la chanson, c'est d'assimiler (et Mylène n'est pas la première à le faire, loin s'en faut) le moment où l'on tombe amoureux à un instant suspendu, donc à quelque chose d'éphémère, très fragile (d'où le fil) mais qui semble suspendu dans le temps, donc paradoxalement éternel. C'est pour cela que dans le refrain, il y a "l'amour, la mort, peut-être" : on ne sait pas ou cela va mener, à deux choses complètement opposées, mais quoi qu'il en soi, il y a cet instant suspendu, celui de l'innamoramento.
avatar
maîtresage
Grand Bavard

Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 25
Localisation : Paris
Nombre de messages : 715

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: signification innamoramento

Message par MoiLolita le Sam 3 Nov 2018 - 11:23

Très bien cette explication! Coucou

Prof de français? Clin d\'oeil
avatar
MoiLolita
Petit Bavard

Date d'inscription : 27/10/2018
Nombre de messages : 35

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: signification innamoramento

Message par Met.ton.ame.de.lumiere le Sam 3 Nov 2018 - 11:31

Il est intéressant de lire Le Choc Amoureux de Francesco Alberoni à ce sujet.

"On l'espère, on le subit, on le pleure... On ne l'explique pas.
Comment naît l'amour ? Pourquoi tombe-t-on amoureux ? L'amour est-il une révolution ? Peut-on être amoureux de deux personnes à la fois ?
À ces questions, Francesco Alberoni répond par deux mots : l'amour naissant, l'innamoramento italien. L'étincelle dans la grisaille quotidienne, l'ouverture joyeuse au monde. Le bonheur mêlé d'inquiétude parce qu'on ignore si ce sentiment est partagé. Le moment exquis où tout est encore possible. Un état transitoire qui débouche parfois sur l'amour. Un phénomène comparable aux mouvements collectifs révolutionnaires..."
avatar
Met.ton.ame.de.lumiere
Langue pendue

Date d'inscription : 27/12/2005
Age : 28
Localisation : Dax
Nombre de messages : 9006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: signification innamoramento

Message par maîtresage le Sam 3 Nov 2018 - 11:32

Oui, c'est ma deuxième année, la première en tant que titulaire ^^

Ravi que ça te parle ! Après, il faudrait que je me replonge dans le texte pour approfondir, mais voilà l'esprit général, me semble-t-il, de cette chanson (et je maintiens que ce n'est pas qu'une affaire de subjectivité, même si celle-ci intervient évidemment).
avatar
maîtresage
Grand Bavard

Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 25
Localisation : Paris
Nombre de messages : 715

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: signification innamoramento

Message par Wolfi le Sam 3 Nov 2018 - 11:34

MoiLolita a écrit:J'ai bien ri au dictionnaire de rimes. Sarcastique

C'est juste une réalité... ils le font tous. Et Elsa Trillat en parle dans son interview, même si ses relations avec Mylène remontent à la fin des années 80.

MoiLolita a écrit:Sur Innamoramento j'ai quand même l'impression qu'il y a un sens voulu derrière et pas seulement des mots qui riment agencées.

Ah, mais je n'ai jamais dit le contraire ! Évidemment qu'il y a un sens, tout au moins pour elle. Tout cet album est basé sur le concept de "l'amour naissant" (comme le titre de la première chanson, d'ailleurs). De toute façon, "l'amour" est l'un de ses grands thèmes sur tous les albums, un truc assez bateau en somme (quel chanteur n'évoque pas l'amour au moins une fois dans ses chansons !). C'est sa façon de le décliner qui la rend originale.

MoiLolita a écrit:C'est vrai que je surinterprète trop mais à force de faire des dissertations dans le cadre de mes études j'ai pris cette habitude.

J'avais aussi cette tendance lorsque j'avais un âge à peu près équivalent au tien. C'est la déformation des littéraires. Sauf que le décorticage poussé à l'excès des enseignants qui, infoutus d'écrire une seule ligne de roman ou de poésie potable, préfèrent disséquer les œuvres des autres ad nauseum, m'a horripilée dès le début. Donner des pistes de lecture et de compréhension, d'accord, l'auteur n'est jamais innocent dans ses propos. Mais la médecine légale littéraire, ça n'a jamais été mon truc du tout, pas plus que déblatérer pendant une heure sur les "intentions" réelles ou supposées d'un auteur. D'autant que l'origine de l'idée, qu'il s'agisse d'un poème, d'un roman ou d'un film, est quelque chose de plutôt spontané et pas toujours explicable. La construction, oui, est quelque chose de réfléchi. Mais ce n'est qu'un papier d'emballage plus ou moins bien ficelé pour amener le fond. A part l'auteur lui-même (quand il est encore vivant !), qui peut affirmer que telle phrase a telle vocation et tel objectif ?

Je ne vais pas te balancer la phrase de Baudelaire sur le flacon et son contenu, mais tout est là...


maîtresage a écrit:
Wolfi a écrit:Déjà qu'un poète ne maîtrise pas complètement ce qu'il écrit (j'ai carrément posé la question à un de mes profs de français au lycée, tant l'exercice du commentaire composé me paraissait à peu près équivalent à couper les cheveux en quatre, et, à ma grande surprise, il a acquiescé... ce qui n'empêche pas que j'ai dû me fader un paquet de commentaires composés quand même). Alors une chanteuse de variétés qui, en plus, comme tous les autres, écrit plus ou moins occasionnellement avec un dictionnaire de rimes à ses côtés...

Juste pour rebondir là dessus, le travail d'un commentaire littéraire ou d'une explication de texte, ce n'est pas exactement d'expliquer ce que l'auteur a voulu faire, mais plutôt d'envisager le texte comme un objet donc il s'agit de comprendre le fonctionnement interne, que ce fonctionnement ait été consciemment mis en place par l'auteur ou non. Dans les années 60 (il me semble), Roland Bathes a écrit un texte dans lequel il parle de "la mort de l'auteur" à partir du moment où un texte est publié. C'est à dire qu'une fois le texte entre les mains du lecteur, ce dernier est libre de construire sa propre interprétation du texte à partir du moment où celle-ci est cohérente et où elle s'appuie sur le texte et son co(n)texte. (Je me permets cette digression, c'est un peu mon métier ^^)

Je suis absolument d'accord avec ça. Ce que dit un auteur est vrai au moment où il l'écrit, mais déjà plus au moment où le lecteur lit. C'est pareil avec les textes de Mylène. Quoiqu'on fasse, on aura toujours deux trains de retard. La preuve avec Get Up Girl : elle ne l'a pas écrite au moment où elle était effectivement immobilisée (à la place, elle a écrit Interstellaires, un album plutôt "optimiste"), mais trois ans plus tard, quand tout ça a été "digéré".
avatar
Wolfi
Langue pendue

Date d'inscription : 28/08/2008
Localisation : Blois
Nombre de messages : 8198

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: signification innamoramento

Message par maîtresage le Sam 3 Nov 2018 - 11:44

Wolfi a écrit:A part l'auteur lui-même (quand il est encore vivant !), qui peut affirmer que telle phrase a telle vocation et tel objectif ?

Mais justement, la bonne analyse littéraire n'est pas celle qui affirme que telle ou telle phrase a telle vocation, mais qu'elle est présente et résonne avec le reste du texte pour faire sens, pour susciter ou évoquer quelque chose, que l'auteur y ait pensé ou non. Une bonne interprétation est celle qui construit un sens cohérent sur l'ensemble d'un texte et qui cherche à comprendre comment ce sens global est amené par chaque élément du texte. Comment chaque "rouage" pourrait-on dire, participe à la mécanique d'ensemble.
avatar
maîtresage
Grand Bavard

Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 25
Localisation : Paris
Nombre de messages : 715

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: signification innamoramento

Message par Wolfi le Sam 3 Nov 2018 - 11:56

maîtresage a écrit:
Wolfi a écrit:A part l'auteur lui-même (quand il est encore vivant !), qui peut affirmer que telle phrase a telle vocation et tel objectif ?

Mais justement, la bonne analyse littéraire n'est pas celle qui affirme que telle ou telle phrase a telle vocation, mais qu'elle est présente et résonne avec le reste du texte pour faire sens, pour susciter ou évoquer quelque chose, que l'auteur y ait pensé ou non. Une bonne interprétation est celle qui construit un sens cohérent sur l'ensemble d'un texte et qui cherche à comprendre comment ce sens global est amené par chaque élément du texte. Comment chaque "rouage" pourrait-on dire, participe à la mécanique d'ensemble.

Ce n'est hélas pas ce qu'expliquent certains profs de français (ou de langues étrangères). Ou pire encore, certains profs de philo !
avatar
Wolfi
Langue pendue

Date d'inscription : 28/08/2008
Localisation : Blois
Nombre de messages : 8198

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: signification innamoramento

Message par maîtresage le Sam 3 Nov 2018 - 12:08

Wolfi a écrit:
maîtresage a écrit:
Wolfi a écrit:A part l'auteur lui-même (quand il est encore vivant !), qui peut affirmer que telle phrase a telle vocation et tel objectif ?

Mais justement, la bonne analyse littéraire n'est pas celle qui affirme que telle ou telle phrase a telle vocation, mais qu'elle est présente et résonne avec le reste du texte pour faire sens, pour susciter ou évoquer quelque chose, que l'auteur y ait pensé ou non. Une bonne interprétation est celle qui construit un sens cohérent sur l'ensemble d'un texte et qui cherche à comprendre comment ce sens global est amené par chaque élément du texte. Comment chaque "rouage" pourrait-on dire, participe à la mécanique d'ensemble.

Ce n'est hélas pas ce qu'expliquent certains profs de français (ou de langues étrangères). Ou pire encore, certains profs de philo !

Après, je ne sais pas quel âge tu as, mais il se peut que la méthode scolaire d'enseignement du commentaire ait changé depuis. De ce que me disait ma mère, elle faisait en fait plutôt une sorte de paraphrase explicative, et de l'interprétation exclusivement contextuelle et biographique par rapport à l'auteur, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui. Et du coup à l'époque il y avait un côté beaucoup plus unilatéral dans l'interprétation. Aujourd'hui, on accepte le fait qu'il puisse y avoir des interprétations différentes, du moment qu'elles se fondent sur le texte et qu'elles ne font pas complètement abstraction du contexte. Bref, du moment que ce ne sont pas des contresens sur le texte.

Pour ce qui est de la philo, c'est un peu différent, car le but est de comprendre la pensée d'un auteur sur un sujet de réflexion. Ce n'est pas de l'art en tant que tel dans le sens où ce n'est pas une production esthétique (au sens large). Le but d'un commentaire de philo est de comprendre les concepts manipulés par l'auteur et sa réflexion. Et un bon philosophe doit être compris de manière plus ou moins semblable quel que soit le lecteur, là où un texte littéraire a pour vocation d'évoquer, de susciter, d'être en partie ressenti et interprété ;)
avatar
maîtresage
Grand Bavard

Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 25
Localisation : Paris
Nombre de messages : 715

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: signification innamoramento

Message par Wolfi le Sam 3 Nov 2018 - 12:41

maîtresage a écrit:
Wolfi a écrit:
maîtresage a écrit:
Wolfi a écrit:A part l'auteur lui-même (quand il est encore vivant !), qui peut affirmer que telle phrase a telle vocation et tel objectif ?

Mais justement, la bonne analyse littéraire n'est pas celle qui affirme que telle ou telle phrase a telle vocation, mais qu'elle est présente et résonne avec le reste du texte pour faire sens, pour susciter ou évoquer quelque chose, que l'auteur y ait pensé ou non. Une bonne interprétation est celle qui construit un sens cohérent sur l'ensemble d'un texte et qui cherche à comprendre comment ce sens global est amené par chaque élément du texte. Comment chaque "rouage" pourrait-on dire, participe à la mécanique d'ensemble.

Ce n'est hélas pas ce qu'expliquent certains profs de français (ou de langues étrangères). Ou pire encore, certains profs de philo !

Après, je ne sais pas quel âge tu as, mais il se peut que la méthode scolaire d'enseignement du commentaire ait changé depuis. De ce que me disait ma mère, elle faisait en fait plutôt une sorte de paraphrase explicative, et de l'interprétation exclusivement contextuelle et biographique par rapport à l'auteur, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui. Et du coup à l'époque il y avait un côté beaucoup plus unilatéral dans l'interprétation. Aujourd'hui, on accepte le fait qu'il puisse y avoir des interprétations différentes, du moment qu'elles se fondent sur le texte et qu'elles ne font pas complètement abstraction du contexte. Bref, du moment que ce ne sont pas des contresens sur le texte.

Je ne vais pas te donner mon âge, mais j'étais au lycée à la toute fin des années 80, une première année de prépa littéraire après (lettres modernes) et fac d'allemand ensuite. Il est effectivement possible que les méthodes aient changé, d'autant que tous les profs que je connais (et il y en a plusieurs sur ce forum) semblent avoir l'esprit plus ouvert d'un point de vue musical (parler de Mylène Farmer à un prof de français à la fin des années 80 équivalait à aborder le phénomène OVNI, et pas dans le bon sens de la chose). Question de génération, sans doute. Ceci étant, je n'ai pas à me plaindre des profs de français que j'ai eu au secondaire. C'est plutôt les profs de fac (tout au moins certains) qui m'ont pas mal tapé sur les nerfs. Par contre, j'en ai eu un génial, qui était aussi écrivain, qui nous a fait des cours sur Goethe que j'ai toujours et qui, une année, devait nous faire un cours sur l'anacréontisme. Dans le genre rébarbatif, il n'y a pas pire. Eh bien, lui a su rendre son cours intéressant et attractif (c'était un personnage, ceci dit...). Alors que d'autres avec des sujets ou des auteurs beaucoup plus intéressants faisaient systématiquement dans le soporifique... Et face à un truc soporifique, moi, je m'endors... au sens le plus littéral.

Après, la philo... au lycée, ça allait. En prépa, je me suis tellement gaufrée que, compte-tenu des résultats qui étaient systématiquement les mêmes quel que soit l'effort fourni et le temps passé, j'ai lâché prise au bout de quatre mois, sans que ça ne change rien au résultat.
avatar
Wolfi
Langue pendue

Date d'inscription : 28/08/2008
Localisation : Blois
Nombre de messages : 8198

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: signification innamoramento

Message par MoiLolita le Sam 3 Nov 2018 - 13:20

La philo antique me gonfle, les dialogues de Platon sont même à mourir de rire parfois (l'intro avec le pauvre Théétète malade de dysenterie) mais je ne regrette pas d'avoir choisi la philosophie après l'hypokhâgne pour mes études, rien que pour Heidegger/Husserl et la question de l'être.
avatar
MoiLolita
Petit Bavard

Date d'inscription : 27/10/2018
Nombre de messages : 35

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: signification innamoramento

Message par gsjp le Sam 3 Nov 2018 - 18:36

"Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse" ?
C'est d'Alfred de Musset, pas de Baudelaire.

Et je vous laisse chercher ce qui précède ce morceau dans le poème ... Siffle
avatar
gsjp
Bavard

Date d'inscription : 04/02/2006
Localisation : Strasbourg
Nombre de messages : 399

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: signification innamoramento

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum